Dernière mise à jour 17/12/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Pouvoir_d_achat

edito.gif

L’« agionamenteur » des accrédités !

Para­doxa­le­ment, c’est pour avoir vécu à cré­dit que les riches de la pla­nète et leurs thu­ri­fé­rai­res (ban­quiers, assu­reurs, tra­ders) ont perdu tout cré­dit auprès des peu­ples. Et c’est bien dans les deux accep­tions du mot « cré­dit » qu’il faut cher­cher la cause de l’enfu­mage effi­cace qui per­mit de dis­si­mu­ler si long­temps la faillite de la finance mon­diale. Cer­tes, on ne prête qu’aux riches, tant en terme de cré­di­bi­lité qu’en terme de créance.

Lire la suite


temoignage.gif

Je suis Marie Hélène B., 83 ans, je n'ai plus les moyens de vivre.

Je suis Marie Hélène, 83 ans, née en 1925 à Paris, de père inconnu et de mère immigrée Polonaise. Une enfance malheureuse, quasiment abandonnée par ma mère par faute de moyens, chez les sœurs… Etant d’une famille pauvre, leur considération était à la hauteur de ma condition. Battue et humiliée pendant des années, la religion et ses représentants à l’époque m’ont donnés une image de la croyance assez fragile. Un premier mariage, trois enfants, des garçons, désertion du père, je vais les élever seule pendant 10 ans, je travaille alors dans les champs, je multiplie les petits boulots, nous étions pauvres mais heureux, ensemble. Un jour, une nouvelle rencontre, certainement l’homme, l’unique homme de ma vie, les sentiments y étaient, nous avons une fille, issue, cette fois de l’amour.

Lire la suite


dossiers.gif

Travailler plus pour rembourser plus

[dernière mise à jour le 04-01-08] Une équation un peu nouvelle - mais on le verra qui vient de loin - a pu être découverte et comprise dans le courant de l’année 2007. Elle part du constat un peu ancien et peu avouable que la croissance est en berne dans les pays occidentaux notamment à cause d’un chômage de masse qui dure depuis trop longtemps [1]. Cette croissance qui ne décolle pas (1,5% en moyenne depuis une dizaine d’années), pour tenter d’y remédier, a nécessité que l’on produise de nouvelles idées conformes à la doctrine dominante qui veut que les salaires ne soient pas augmentés par crainte de l’inflation [prévue à la hausse pour 2008] et qui espère que la consommation, jugée trop frileuse en France, soit bien plus dynamique. 78

Lire la suite