Dernière mise à jour 24/04/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Referendum

referendum.jpg

Nouveau traité européen : exigeons un referendum !

Si de nombreuses luttes sont en cours et qu’il ne faut surtout pas baisser la garde, une urgence est apparue : Le nouveau traité européen.

Lire la suite


Netoyens.info : Jean-Luc Mélenchon, 23 sept. 2010

Jean-Luc Mélenchon : "Je n'ai plus besoin d'attendre, c'est fait."

Rencontré à Paris, ce 23 Septembre 2010, au cours de la manifestation contre le projet de loi de la réforme des retraites, Jean-Luc Mélenchon a répondu aux questions de Netoyens.info. Mobilisation contre le projet gouvernemental, demande d’un referendum sur la réforme, le président du Parti de Gauche fait le point sur cette rentrée sociale, et plus loin, nous livre une brève analyse du travail salarié aujourd’hui. Paris, 23 Septembre 2010 7 minutesavecJean-Luc Mélenchon Une interview diffusée par Netoyens.infoProduction Au Ras du Réel  

Lire la suite


edito.gif

Jusques à quand...

Europe : Sur 27 pays votants, nom­bre d’élec­teurs ins­crits : 375 mil­lions. Nom­bre d’abs­ten­tions : 213,4 mil­lions.Ont voté : 161,6 mil­lions.France : 44,3 mil­lions d’élec­teurs ins­crits. 26,3 mil­lions d’entre eux se sont abs­te­nus.Ont voté : 17,2 mil­lions.Et 781 480 élec­teurs ont voté blanc ou nul (soit 1,76 %). Ce qui, soit dit en pas­sant, réduit sin­gu­liè­re­ment le score réel­le­ment exprimé de tous ceux qui pavoi­sent aujourd’hui :UMP : 10,8 %, PS : 6,41 %, Europe Éco­lo­gie : 6,33 %, MoDem ; 3,29 %, FN : 2,47 %, Front de Gau­che : 2,35 %, NPA : 1,9 %.

Lire la suite


edito.gif

Poisson d'avril ?

Évi­dem­ment, lan­cer un 1er avril un “Mou­ve­ment pour la refon­da­tion d’une Europe véri­ta­ble­ment sociale et démo­cra­ti­que”, c’est un sacré pois­son ! Bien que… A bien y réflé­chir, jus­te­ment, est-ce que cela ne méri­te­rait pas réflexion ? Cer­tains essaient de pro­mou­voir un boy­cott qui...

Lire la suite


Europe – piège à con

Vous avez voté NON au référendum sur le TCE du 29 mai 2005 et vous avez été traité comme des moins que rien par une classe politique méprisante. Vous avez voté OUI à ce référendum et, aujourd’hui, vous avez l’impression d’avoir été dupé. Vous n’avez pas été voter ce jour là, sachant que les dés étaient pipés.

Lire la suite


edito.gif

Cour de justice, excès de pouvoir ! Parlement européen, excès d’impuissance !

Faut-il s’éton­ner de voir tant de per­son­na­li­tés illus­tres exhor­ter les états-majors de la gau­che radi­cale à faire l’unité poli­ti­que en vue des élec­tions euro­péen­nes ? Faut-il s’éton­ner de voir tant de mili­tants purs et durs prêts à ren­gai­ner leurs exi­gen­ces démo­cra­ti­ques au nom de l’effi­ca­cité élec­to­rale ? Non, car les Fran­çais, fus­sent-ils  intel­lec­tuels cons­cien­ti­sés ou citoyens enga­gés, n’arri­vent pas à faire le deuil de la démo­cra­tie. Ils veu­lent oublier la for­fai­ture des dépu­tés de l’Assem­blée natio­nale (hor­mis les com­mu­nis­tes) qui ont adopté le Traité de Lis­bonne con­tre l’avis du peu­ple fran­çais.

Lire la suite


reflechir.jpg

Les fausses vérités du « Traité de Lisbonne » - par Lionel Gouésigoux

Le nou­veau Traité modi­fi­ca­tif euro­péen que les chefs d’États et de gou­ver­ne­ments ont signé le 13 décem­bre der­nier à Lis­bonne, n’est qu’un habillage de la “cons­ti­tu­tion euro­péenne” reje­tée majo­ri­tai­re­ment en France et aux Pays-Bas, afin de con­tour­ner les réti­cen­ces des tenants du NON et endor­mir ceux qui sont tou­jours hos­ti­les à l’orien­ta­tion néo­li­bé­rale de la cons­truc­tion euro­péenne. Les res­pon­sa­bles euro­péens, crai­gnant le réveil d’une opi­nion publi­que à la suite de ce dou­ble refus de rati­fier le traité éta­blis­sant une cons­ti­tu­tion pour l’Europe (TCE) en mai-juin 2005, ont con­duit durant tout l’été 2007, dans l’opa­cité la plus totale, des dis­cus­sions et un tra­vail revan­chards ron­de­ment menés par des repré­sen­tants accré­di­tés des gou­ver­ne­ments, loin du regard des citoyens, avec la com­pli­cité d’éco­no­mis­tes et de juris­tes experts, pour pré­sen­ter un nou­veau Traité modi­fi­ca­tif, qu’ils veu­lent à tout prix voir rati­fié.

Lire la suite


Les mensonges sur le Traité de Lisbonne - par Raoul-Marc Jennar

Libéraux de droite comme de gauche, UMP, Modem et direction du PS, relayés par la presse patronale (Le Monde, Libé, Le Figaro, ‚Ķ.), diffusent, comme en 2005, une série de mensonges à propos du  traité modificatif européen (Traité de Lisbonne) qu’ils veulent voir ratifié à tout prix. En voici 5, parmi d’autres :...

Lire la suite


Une Europe pour la solidarité dans la liberté

Nous som­mes à un mois jour pour jour de la réu­nion du Con­grès à Ver­sailles, date à laquelle il sera demandé aux par­le­men­tai­res, dépu­tés et séna­teurs tous réu­nis, de modi­fier la cons­ti­tu­tion afin d’auto­ri­ser par la suite le vote d’une loi rati­fiant le TCE ver­sion 2007 ou si l’on pré­fère, le Traité de Lis­bonne. Il y a de bon­nes rai­sons de pen­ser que la modi­fi­ca­tion de la cons­ti­tu­tion vau­dra pour rati­fi­ca­tion du traité. Il serait en effet très sur­pre­nant que les mêmes par­le­men­tai­res se con­tre­di­sent d’autant que les deux cham­bres sont majo­ri­tai­re­ment de la même famille poli­ti­que que le pré­si­dent qui leur sou­met la pro­cé­dure. Cette situa­tion, ce retour­ne­ment de situa­tion com­plet même, com­pa­rée à celle du 29 mai 2005 au soir qui, tout le monde s’en rap­pelle, avait opposé un NON caté­go­ri­que au TCE 2005 porté, en France par une majo­rité de 54% et une forte par­ti­ci­pa­tion mais aussi au Pays-Bas, se révèle en con­tra­dic­tion par­faite d’avec le fameux « coup d’arrêt » que de nom­breux res­pon­sa­bles poli­ti­ques, syn­di­caux et asso­cia­tifs avaient porté après une vic­toire jugées alors comme his­to­ri­que. L’évi­dence c’est qu’il n’en est rien….

Lire la suite


reflechir.jpg

La boîte à outils du traité de Lisbonne, par Valéry Giscard d'Estaing

Les événements médiatiques du 18 octobre ont captivé l’attention du public, qui a semblé porter peu d’intérêt à l’accord intervenu à Lisbonne, au sein du Conseil européen, en vue de l’adoption d’un nouveau traité institutionnel. Pourtant beaucoup de Français, perturbés par le rejet du malheureux référendum de 2005, aimeraient comprendre en quoi le traité de Lisbonne diffère du projet de traité constitutionnel. ( LE MONDE | 26.10.07 | 14h28  ‚Ä¢  Mis à jour le 06.11.07 | 11h33 )

Lire la suite