Last site update 18/11/2019

To content | To menu | To search

Entries feed    Comments feed

Tag - Sans-papiers

grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés expulsés de la Bourse du Travail - Vidéo 6

Lundi 29 juin 2009 : la soli­da­rité s’orga­nise entre les sans-papiers, les habi­tants du quar­tier et les Fran­çais qui pas­sent. Sis­soko, mem­bre de la Coor­di­na­tion des Sans-papiers 75 s’en expli­que.

Continue reading


grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés expulsés de la Bourse du Travail - Vidéo 5

Diman­che 28 juin 2009 : atmo­sphère char­gée sur le bou­le­vard du Tem­ple, les pre­miè­res pho­tos des gros bras de la CGT pen­dant leur expul­sion bru­tale y sont affi­chées. Dans le même temps, un com­mu­ni­qué signé d’un syn­di­cat CGT d’Auber­vil­liers dénon­çant les modes opé­ra­toi­res de sa direc­tion natio­nale démon­trait que les tra­vailleurs sans-papiers ne sont pas seuls.

Continue reading


grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés expulsés de la Bourse du Travail - Vidéo 4

Samedi 27 au soir : les fes­ti­vi­tés du samedi soir, près de la place de la Répu­bli­que, voi­si­nent le cam­pe­ment des sans-papiers.

Continue reading


grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés expulsés de la Bourse du Travail - Vidéo 3

Ven­dredi 26 juin : Les pala­bres et les échan­ges se pour­sui­vent sur les cou­ver­tu­res, autour du thé, dans l’abri-bus…

Continue reading


grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés expulsés de la Bourse du Travail - Vidéo 2

Jeudi 25 jun 2009 : la vie s’orga­nise sur le trot­toir du bou­le­vard devant la Bourse du tra­vail après l’expul­sion des tra­vailleurs sans-papiers et de leurs famil­les par les gros bras de la CGT

Continue reading


Sociétés fermées ou monde solidaire ?

Tra­vailleurs sans papiers et iso­lés, oxy­more du lien social. Au prin­temps 2008, des tra­vailleurs sans papiers, sou­te­nus par la CGT, occu­pent spec­ta­cu­lai­re­ment quel­ques grands res­tau­rants pari­siens puis une entre­prise de net­toyage pour faire valoir leurs droits à régu­la­ri­sa­tion. La France (re)décou­vre l’exis­tence de ces tra­vailleurs (hom­mes et fem­mes) qui vivent sans papiers ni garan­ties, et ce par­fois depuis plus de 10, 20 ans, alors qu’ils et elles sont sala­riés d’entre­pri­ses ayant pignon sur rue.Mais un grand nom­bre de tra­vailleurs sans papiers dépen­dant d’entre­pri­ses trop peti­tes pour dis­po­ser d’un syn­di­cat se retrou­vent iso­lés et aban­don­nés à leurs seu­les ini­tia­ti­ves, les for­ces syn­di­ca­les relâ­chant leurs efforts de sou­tien une fois la régu­la­ri­sa­tion de leurs pro­pres syn­di­qués obte­nue.

Continue reading


grece_fevrier_2012.jpg

Les travailleurs sans-papiers isolés occupant la Bourse du Travail - Vidéo 0

Le 5 mars 2009, une con­fé­rence de presse est orga­ni­sée par la CSP 75 (Coor­di­na­tion 75 des tra­vailleurs sans-papiers iso­lés), avec la par­ti­ci­pa­tion de la cel­lule NPA de Paris-cen­tre, à la Bourse du Tra­vail du bou­le­vard du Tem­ple à Paris. Les tra­vailleurs sans-papiers iso­lés l’occu­pent à plu­sieurs cen­tai­nes depuis le 2 mai 2009. Inter­ven­tion d’intro­duc­tion de Sis­soko Anzou­mane, mem­bre de la CSP 75 :

Continue reading


edito.gif

Le sport versus le poétique

Le con­flit gua­de­lou­péen, et plus géné­ra­le­ment antillais, est-il en passe d’être résolu? Il est per­mis d’en dou­ter de par la sor­tie du MEDEF local et de la CGTPME de la table de négo­cia­tions. Deux réflexions à ce sujet: pre­miè­re­ment la réso­lu­tion de ce con­flit micro­cos­mi­que est secon­daire, deuxiè­me­ment toute réso­lu­tion de ce type ne peut être que par­tielle et insa­tis­fai­sante; com­pro­mis pour les tra­vailleurs, com­pro­mis­sions pour les syn­di­cats. Les vraies ques­tions ne sont pas résu­mées ni d’un côté à ces misé­ra­bles 200 euros, lors­que l’on sait que cer­tai­nes famil­les de békés pos­sè­dent plus de la moi­tié des riches­ses antillai­ses, ni de l’autre l’auto­no­mie ou l’indé­pen­dance des dépar­te­ments ou des ter­ri­toi­res d’outre­mer alors que l’homme devrait s’orien­ter vers une Œcu­mé­no­po­lis, c’est-à-dire la sup­pres­sion de tou­tes les fron­tiè­res.

Continue reading